On connait « la Guerre des boutons », on connait peu l’auteur, Louis Pergaud et moins encore son chouette bouquin de la même époque : « Le roman de Miraut », sous-titré Chien de chasse !

Les papattes en éventail dans mon coucouche-panier, je fais la lecture à tit Charly qui prend de la place et n’en perd pas une miette ! Miraut, chien de quatre ans, a la réputation d’être le plus extraordinaire chien de chasse à cent lieues à la ronde, pourtant, l’a pas la vie facile à la maison… J’en suis quand Lisée, le maître de Miraut, un pauv’bougre, est obligé de vendre son cher Miraut à un riche bourgeois Monsieur Pitancet…

Faut dire que son horrible bonne femme « la Guélotte », après avoir toujours maltraité le pauv’toutou de son époux, dans son dos, tenté de l’empoisonner, a tout manigancé ! Prétendument pour payer les amendes qui pleuvent sur son mari, elle a fait savoir tous  alentours que Miraut était à vendre…

Coincé entre le fisc et la mégère (voyez, c’est pas nouveau…) Lisée, le brave maître, le cœur bien gros et la larme à l’œil se voit obligé d’amener Miraut à son nouveau maître, ce que Miraut n’entend ni d’une oreille, ni de l’autre… Ça doit pas être trop difficile à trouver, on peut ben essayer !

Un roman avec un héros qui est un chien, pour une fois ! Je sais, ce qui marche bien chez les zhumains, c’est la science-fiction. J’aime bien mais c’est aussi un piège. Les gens sont tellement mal dans leur quotidien qu’ils se plaisent à imaginer des lendemains extraordinaires… Quand s’y ajoutent au cinéma les effets « spéciaux », impossible d’y échapper.

IKO, à l’adoption

Et pendant ce temps… Enfin bref, passons, on changera pas la nature dite « humaine », tu parles Charles, euh… Charly ! Quand je pense que Pitancet  avec ses sous veut arracher Miraut à son maître, y ferait mieux cette endive de courir chez SOS Chihuahua et d’adopter Iko, Belle, Hercule (pas le mammouth du blogabibi n°8, hein), Play-Boy, Little ou les tites filles, Fleur, Gucci, Cassandra, Elfie, Luna et Framboise… Tous, super chiens de chasse : chasse au cafard, à l’ennui, à la méchanceté, à la stupidité, à l’égoïsme, à la solitude, au désespoir, à la tristesse et grands pourvoyeurs d’amour, de lichouilles et de tendresse !

Ah lala, qu’est-que t’attend Pitancet, nom de d’là, fonce mon cadet !

Grosses pourlèches à tous : Raoul T’Choupinou

 (avec le concours de JC, chihuahuaste)

BLOGABIBI

<h4>Nous avons décidé de faire vivre Raoul alias T’Choupi au travers de ce Blog car il reflétait à lui seul toutes les raisons pour lesquelles cette association existe : le trafic de chien, la lâcheté de l’abandon dans la rue, la négligence des soins menant à une forme de maltraitance, le désintérêt pour les animaux âgés et notre impuissance à tous les sauver…

<h4>Raoul devient donc la voix de tous ces laissés pour compte, la voix de Teddy, de Roméo mais aussi celle de Charly et de tous ces chiens qui arrivent trop tard dans les associations, trop tard pour profiter d’une nouvelle vie…

<h4>Raoul vous racontera, avec ses yeux de chien, la vie de sos chihuahua, les chiens à l’adoption, les heureux adoptés mais aussi ce qui le met en colère et ce qui le rend heureux…