Pato nous a servi une tasse de clapotier, pas du n’importe quoi, de la sélection, une pure merveille ! Il la fait venir de Moulagaufrerie, un état aux antipodes de Belazur. Comme chacun sait, le clapotier est fait de mouchuliure torréfiée, mélangée avec de la chicoréaubeurnoir et du tubercule de Zanzibar (pas confondre avec gens bizarres !) On dégustait en silence quand Lady a ramené sa jolie fraise.

Dis mon Raoul, c’est-y vrai que tous les zhumains sont des moutons de Panurge ?

J’ai posé ma tasse brûlante pour répondre à la belle

12436044_1541115156198831_490794070_n– Plutôt deux fois qu’une !  C’est dur d’être original, c’est encore plus dur, d’avoir une pensée originale. Le zhumain est prêt à gober n’importe quoi ça lui évite de penser par lui-même et il reprend à son compte toutes les carabistouilles qu’on lui dispense par les médias. Par lâcheté, bêtise et ignorance, le triptyque gagnant ! Moins il pense par lui-même, plus il tient à le faire savoir… Ton Panurge est un bon exemple avec ses moutons… C’est inspiré d’une légende venue du Moyen-âge. Des rats avaient envahi Hameln, une bourgade près de Brème en Allemagne. Le rat pullulait et régnait en maître. Les bourgeois affolés firent appel à un musicien réputé avoir certains pouvoirs. Ils lui promirent cent thalers s’il les débarrassait de ces hordes… Au matin, on vit le musicien jouer d’une étrange flûte. Au son des notes sorties de l’instrument, tous les rats et souris accoururent vers l’homme à la flûte. Alors, il se leva et tout en jouant, il entra à gué dans la rivière, suivi des souris et des rats qui se noyèrent en masse ! L’homme partit se faire payer mais on le moqua et on lui rit au nez en lui jetant avec dédain une pièce de dix thalers au lieu des cent promis.

Huit jours passèrent et le musicien réapparut tout vêtu de pourpre. Il sortit de sa besace une flûte telle qu’on n’en avait jamais vue. Dès qu’il se mit à jouer tous les enfants de sept à quinze ans accoururent comme envoûtés par la musique. Le musicien se leva et tout le village put les suivre lui, et les enfants, jusqu’à une grotte… Longtemps encore on entendit la flûte, mais aucun enfant ne réapparut, jamais !

Ben dis donc a fait Lady, pas drôle ton histoire !

– C’est le sort des zhumains, couards, malhonnêtes, suivistes, sans pensée originale de disparaître dans le néant !

Raoul T’Choupinou

 (avec le concours de JC, chihuahuaste)

BLOGABIBI

Nous avons décidé de faire vivre Raoul alias T’Choupi au travers de ce Blog car il reflétait à lui seul toutes les raisons pour lesquelles cette association existe : le trafic de chien, la lâcheté de l’abandon dans la rue, la négligence des soins menant à une forme de maltraitance, le désintérêt pour les animaux âgés et notre impuissance à tous les sauver…

Raoul devient donc la voix de tous ces laissés pour compte, la voix de Teddy, de Roméo mais aussi celle de Charly et de tous ces chiens qui arrivent trop tard dans les associations, trop tard pour profiter d’une nouvelle vie…

Raoul vous racontera, avec ses yeux de chien, la vie de sos chihuahua, les chiens à l’adoption, les heureux adoptés mais aussi ce qui le met en colère et ce qui le rend heureux…