Ça faisait « tagada, tagada, tagada » dans l’allée du parc. Ça résonnait sur les dalles en pierre dorée des monts du Beaujolais (cent vingt roupies de sansonnet le mètre carré ! On ne se refuse rien à Belazur) et ça, à l’heure même où nous passions à table avec Twiggy et Bengi, invités à déjeuner ! Faut dire que j’avais demandé à Nougatine de se mettre au piano, aux fourneaux, quoi ! Au menu : Soufflés de croquettes marinées, Gibelotte de croquettes en sauce, fromage de biquette (biquette est une copine qui fait ses frometons elle-même), tarte Chiboust aux croquettes de printemps… Une merveille ! Le tout arrosé d’un petit Pissou-de-vigne millésimé de derrière les fagots. Après, Clapotier, du vrai Mazbout bien sûr, 100% Belazurica, avec un tit Calvanos’ fermier au dessert venant directement de chez le bouilleux ! Y titre à 45° petdemouche, vous voyez d’ici le travail !

chevalOn en était à l’apéro, Twiggy sirotait son Troufignou et Bengi et moi on se tapait un Pataralfion des familles, tout ça pour dire qu’on en était juste aux  -gueules quand ça a fait ce fameux « tagada » à rappeler la charge de la brigade légère. On est sorti pour voir si quelqu’un allait jouer du clairon, c’est un long hennissement qui nous a répondu pour nous saluer ! Échanson ! Échanson ! Ça alors… J’en revenais pas ! Le fier maître d’équitation et d’attelage de Fabrice de Normandie, chez nous  à Belazur ! Les papattes nous en sont tombés.

Forcément, le monde du cheval devait être en deuil dans son pays ! Les zhumains ont coutume de dire que : « La plus belle conquête de l’homme, c’est le cheval ! » Je suis pas certain que la réciproque soit vraie… Dans le cas d’Échanson, sa plus belle conquête à lui, ça a été son papa Fabrice, un grand maître dans son art et une chance infinie pour Échanson…

Il a connu tous les succès et toutes les gloires, à partager avec Fabrice qui en a fait LE cheval exemplaire, adorable et adoré par tous ceux qui ont eu le privilège de l’approcher. Plus qu’une amitié, c’était un véritable amour qu’il partageait avec Fabrice. Même ici à Belazur, où l’on reçoit dès les tout premiers instants une injection antidouleur et anti-regrets, on ne peut s’interdire la nostalgie de continuer à penser à ceux qui nous ont aimés si fort ! C’est ce que j’ai dit à Échanson en lui souhaitant la bienvenue.

Raoul T’Choupinou

 (avec le concours de JC, chihuahuaste)

BLOGABIBI

Nous avons décidé de faire vivre Raoul alias T’Choupi au travers de ce Blog car il reflétait à lui seul toutes les raisons pour lesquelles cette association existe : le trafic de chien, la lâcheté de l’abandon dans la rue, la négligence des soins menant à une forme de maltraitance, le désintérêt pour les animaux âgés et notre impuissance à tous les sauver…

Raoul devient donc la voix de tous ces laissés pour compte, la voix de Teddy, de Roméo mais aussi celle de Charly et de tous ces chiens qui arrivent trop tard dans les associations, trop tard pour profiter d’une nouvelle vie…

Raoul vous racontera, avec ses yeux de chien, la vie de sos chihuahua, les chiens à l’adoption, les heureux adoptés mais aussi ce qui le met en colère et ce qui le rend heureux…