Pendant que notre LOU (Grrr…my Award de la pugnacité 2016) essaye  de se refaire tout doucement avec mille précautions une tite santé, avec Charly et toute la bande, on commente Feuille de choux, notre organe média principal.

13012744_1075474459158630_8884057281837281707_n Comme souvent, vu le calme qui règne à Belazur et ses environs, Mouchaboeuf, Grateloup, Cornegidouille et autres lieux souriants et bien sympathiques, force est à nos journalistes de distiller les observations d’en bas quand on se penche au bord des cuvettes belazuriennes.

Depuis le « Il est interdit d’interdire » des décérébrés soixante-huitards, on dirait que la machine à interdire a repris de plus belle et ce dans tous les domaines… C’est Charly qui a attiré notre attention sur la pêche au bouquet !

Olla z’avez vou, en pagé 95 ? Dou 31 zanvière au prémier août il est interdité dé pêcher lé bouquette sour la playa…

– Tu veux dire, la tite crevette et la grosse crevette ?

13010820_1075474512491958_8172226328823699712_nSi ! Ch’est réglémenté par oune arrêté qu’elle était préfectorale pour lé littoral dé « l’Eure » et dé la Seiné-Maritimé…

– Eh ben leurs gendarmes ont pas fini de courir en bottes sur les plages (surtout dans l’Eure) pour vérifier si les pêcheurs venus en famille avec les n’enfants et les petits n’enfants, ont pris trop de crevettes. De quoi se… marée, bien sûr ! C’est pas eux qui vont mettre l’espèce en péril.

Ce qui est à remarquer, c’est que depuis ce désir effréné d’égalité, de droits-d’l’homme et tutti quanti, jamais en bas il n’y a eu autant d’interdits, de procès de sorcières pour qui ne bêle pas à l’unisson avec le troupeau qui ressemble de plus en plus à un conglomérat d’imbéciles que de gentils moutons. Ceux-là, personne ne défile dans les rues ou ne proteste quand vient le moment de les égorger sous la pression de dogmes creux de bien des années-lumière en arrière !

C’est vrai que la protection de la crevette est de toute première urgence à côté de l’importation et des pratiques monstrueuses de «production» à outrance de chihuahuas et autres gentils toutous à la mode, voués par le surnombre à des maltraitances infinies et à des morts inavouables dans d’horribles souffrances, à commencer pour ceux destinés à la reproduction forcée… par tous les moyens, surtout les plus épouvantables !

C’est vrai, mieux vaut légiférer sur la crevette, là… c’est le bouquet !

Raoul T’Choupinou

(avec le concours de JC, chihuahuaste)

BLOGABIBI

Nous avons décidé de faire vivre Raoul alias T’Choupi au travers de ce Blog car il reflétait à lui seul toutes les raisons pour lesquelles cette association existe : le trafic de chien, la lâcheté de l’abandon dans la rue, la négligence des soins menant à une forme de maltraitance, le désintérêt pour les animaux âgés et notre impuissance à tous les sauver…

Raoul devient donc la voix de tous ces laissés pour compte, la voix de Teddy, de Roméo mais aussi celle de Charly et de tous ces chiens qui arrivent trop tard dans les associations, trop tard pour profiter d’une nouvelle vie…

Raoul vous racontera, avec ses yeux de chien, la vie de sos chihuahua, les chiens à l’adoption, les heureux adoptés mais aussi ce qui le met en colère et ce qui le rend heureux…