Youhou… Ah que coucou ! Cénouhouhou ! Qu’on est de retour, toute la tite bande, moa T’Choupinou, Charlie, les fifilles et tous les « caupains » ! Ouf ! Un mois de vacances au bord de la mer Aboire à la Bronzette-sur-mer… On vous raconte pas ! On a tous la boudine qui pèle à se l’être fait bronzer à siroter du jus de calembredaine à Nanasse, un copain qu’on s’est fait à la Bronzette lors de notre stage « endurance à rien foutre », croyez-moi, pas facile !

12295815_1525885137721833_1780651983_oOn est en pleine forme ! Les numéros de Feuille de Choux se sont empilés pendant notre absence… J’aurais mieux fait de pas les ouvrir ces journaux et les garder pour envelopper le poisson…! Qu’est-ce qu’on apprend, pénurie d’essence, panne des sens forcément et grève dans les transports, trains, métro et amoureux sans doute ! Dès qu’on a le dos tourné faut que vous fassiez n’importe quoi ! Ah lala, « Frères z’humains qui après nous vivez » comme disait ce fripon de François Villon…

Dans un des journaux y parlait d’une « journalisse » qui savait tout mieux que tout le monde et qui causait complicité d’avec son chien à 200% ! Jusque-là, pourquoi pas ? Cette gourdasse ajoutait d’un air docte et celui d’avoir quatre paires de nichons et un cerveau de plus que les autres « qu’elle ne pouvait dire si son chien l’aimait… » Z’avez entendu ?   Incroyable… Elle doutait de ses capacités à l’aimer ! On croit rêver, non ? Les seuls qui sachent lire dans le cœur des chiens, ce sont les poètes.

Tenez, sans faire de politique, prenez ce vieux Renaud ! Entre tous les hommages qui ont été rendus à un homme politique mort il y a déjà quelques années, le plus beau, le plus touchant, le plus émouvant, c’est « Baltique »… Renaud a su traduire la pensée de ce brave labrador, tenu à l’écart des obsèques z’officielles des fois qu’y pisse contre le bénitier, qu’y s’allonge devant l’autel immaculé ou bien qu’y lâche un tit prout dans une travée… C’te pauvret attendait seul sous la pluie dans l’indifférence des pleureuses et des politicards de tous poils qui mimaient la douleur. Celui qu’avait vraiment de la peine pour cet homme qu’il avait aimé par-dessus tout, c’était son Baltique, son toutou !

Mais comme le dit le grand Renaud : « Un jour pourtant je le sais bien, Dieu reconnaîtra les chiens ! » Moi j’ajouterai que ce jour-là… je pourrais bien croire en Lui !

Raoul T’Choupinou (avec le concours de JC, chihuahuaste)

BLOGABIBI

Nous avons décidé de faire vivre Raoul alias T’Choupi au travers de ce Blog car il reflétait à lui seul toutes les raisons pour lesquelles cette association existe : le trafic de chien, la lâcheté de l’abandon dans la rue, la négligence des soins menant à une forme de maltraitance, le désintérêt pour les animaux âgés et notre impuissance à tous les sauver…

Raoul devient donc la voix de tous ces laissés pour compte, la voix de Teddy, de Roméo mais aussi celle de Charly et de tous ces chiens qui arrivent trop tard dans les associations, trop tard pour profiter d’une nouvelle vie…

Raoul vous racontera, avec ses yeux de chien, la vie de sos chihuahua, les chiens à l’adoption, les heureux adoptés mais aussi ce qui le met en colère et ce qui le rend heureux…